Geek once, geek forever!

08 novembre 2009

Compte rendu cinématographique...

Il y a un tout petit peu plus de trois moi, j'optais pour une carte de cinéma illimité dans une grande chaine de cinéma... Le rêve pour moi qui était totalement en manque d'oeuvre du septième art...

Voici donc un petit compte rendu de ces trois mois qui, je l'avoue, auraient pu être plus dense sans ma flemme légendaire de me bouger jusqu'à l'arret de bus le plus proche...

  1. Harry Potter and the Half-Bood Prince: J'ai toujours a peu pret aprécier les adaptations d'Harry Potter au cinéma. Mais pas parce que ce sont des Harry Potter et certainement pas pour les raisons qui me font adorer les livres. POur le sixième opus, j'ai trouvé qu'il s'agissait du plus réussi des six films. Probablement parce que j'avais un souvenir assez médiocre du livre, qui ne m'as pas marqué. Par contre, j'ai trouvé que le réalisateur appuyait trop fort sur les émotions adolescentes des protagonistes...
  2. Neuilly sa mère: L'histoire d'un jeune banlieusard obligé de déménager à Neuilly. C'est enfantin et des fois un peu facile, mais on a le sourire tout le long du film. J'aime bien les films pour ados en fait. Je trouve ça tellement mignon, naïf et pleins de bons sentiments. Ca fait du bien des fois.
  3. Numero 9: Tim Burton + Modélisation 3D + Jolie histoire post-apocalyptique = Sourire béat pendant une heure et demie...<br/>
  4. Age de Glace 3: Avec ce troisième opus, j'ai trouvé que la série Age de Glace avait réussit ce que toute les autres séries de films d'animations avait lamentablement échouer: Réussir trois films drole et de qualité! Chapeau Pixar, je vous aime...<br/>
  5. The Reader: Je suis toujorus sensible aux films qui traitent de la seconde guerre mondiale. J'ai trouvé que ce film racontait sous un angle nouveau la tragédie des camps. Les personnages sont touchants et le duo Kate Winslet-Ralph Fienes marche très bien! C'est un très bon film! <br/>
  6. L'abominable vérité: L'avantage d'une carte illimité, c'est qu'on peux aller voir n'importe quoi sans remords. Les comédies sentimentales américaines ne sont pas franchement ma tasse de thé. J'avoue que certains gags de ce films sont bien trouvé et m'ont vraiment fait rire. Mais ca reste quand même pas d'un niveau cinématographique transcendant... <br/>
  7. Public Enemies: C'est bon film de gangster mais qui ne me laisseras pas un souvenir impérrissable... Trop de personnages présentés trop vite pour qu'on comprenne vraiment tout. Par contre, Johnny Depp est encore très bon. <br/>
  8. L'armée du crime: Je ne m'était jamais vraiment demandé ce qu'était le groupe Manouchian, bien que je connaisse ce nom. J'aime beaucoup la façon dont la résistance française a été filmée dans ce film qui tiens au coeur. <br/>
  9. Julie et Julia: J'ai adoré ce film original! Ce n'est pas étonnant qu'il ait été si bien accueillit aux US. Par contre, regarder ce film donne sacrément la dalle!<br/>
  10. Fish tank: Un film sur l'adolescence d'une jeune fille de classe économique modeste aux US. De bonnes idées, mais rien qui le démarque vraiment des autres du genre.<br/>
  11. Le dernier pour la route: Je ne connais pas vraiment d'alcooliques, alors je ne sais pas trop si les faits relater dans le films sont proches de la réalité ou pas. Ce que je sais, c'est que j'y ai cru... Et que j'ai encore moins envie de boire depuis que je l'ai vu :)<br/>
  12. L'affaire Farewell: Il s'agit d'un film d'espionnage à la française. Les faits réels ne se sont sûrement pas tout a fait passés comme ça, et n'ont pas forcement eut autant d'impact sur la guerre froide que le film veut le faire croire. Mais en tout cas le duo Guillaume Canet-Emir Kusturica marche vraiment bien. J'aime beaucoup la façon de jouer du premier, et le second est émouvant de l'autre coté de la caméra.<br/>
  13. Demineurs: Un bon film américain, ça fait du bien de temps en temps. Mais celui la est particulièrement bon. Ce film est réellement stressant. Y a pas (trop) d'horreurs de guerre, mais la pression qu'ont les soldats sur les épaules tout le long de leurs opérations se ressent sur les spectateurs. Je pense que le pari du film est réussi.<br/>
  14. (500) jours ensemble...: C'est une histoire d'amour... Oui, mais une histoire d'amour qui ne dégouline pas. C'est une histoire d'amour avec de réels sentiments qui passent. Drôle avec ça, et drôle juste ce qu'il faut... Moi je lui donne 10/10. Ce film est un chef-d'oeuvre!<br/>
  15. Lucky Luke: Ah... J'ai vu ce film en avant-première avec présence de James Huth et Jean Dujardin. Je suis partagé. En fan de BD, je suis déçu par l'interprétation faite de Lucky Luke. En voulant répondre a des questions que Morris n'avaient volontairement pas abordé, James Huth a, à mon avis, dénaturer l'ensemble des personnages présents dans le film (Luky Luke, Billy the Kid, Calamity Jane, Belle star et Jesse James en tout cas... Ce qui fait déjà pas mal...). A coté de ça, le film est vraiment drole. Les rares passages lourds font rire quand même. On se prends dans l'histoire et les fans de petits détails ou de petites références aux BD comme moi sont aux anges. En plus de ça, ce film a probablement le meilleur générique que j'ai vu pour l'instant :) (Notamment avec John Wayne dans les crédit qui joue Pasdanslefilm)<br/>
  16. Le petit Nicolas: Alors là par contre, c'est la crème de l'adaptation! Le personnage du petit Nicolas en lui même est peut-être trop sage pour être le vrai personnage de Gossinny. Mais quasiment la totalités des scènes du films sont dans les livres et sont parfaitement adaptées. On retrouve avec plaisir les tics de langages du petit nicolas avec l'ensemble de ses copains (Je regrete quand même l'absence du "coup de poing sur le nez" celebre de Eudes). Ce que j'ai particulièrement apprécié, c'est le fait que malgré une trame principale, le réalisateur a réussi a garder un espèce de format de chapitrage qui caractérise les livres. Non vraiment, c'est un très bon film!<br/>
  17. Victor: L'idée de départ présenté dans la Bande Annonce est pas mal, puis avec Pierre Richard, on se dis que ca peut etre que bien. Oui, mais Pierre Richard est très (trop) mal utilisé, et le film se perd dans des histoires d'adultère et d'arnaque qui rend le tout dommage. Un film pas vraiment mauvais, mais raté en fait.<br/>
  18. The Informant: Un seul mot pour décrire le film: déçu. J'arrive pas a vraiment savoir pourquoi, peut être bien pour un truc dépendant de véritable histoire du protagoniste principale. Toujours est-il que j'avais ce vilain sentiment de déception en sortant de la salle...<br/>
  19. Mères et Filles: J'aime bien les films sur les relations familiales. C'est un film sympathique dans le genre, mais c'est pas non plus le meilleur film du genre. L'énigme du film réussit pourtant a tenir jusqu'à la toute fin. Ce qui est déjà pas mal. Pas de plus, pas de moins...<br/>
  20. MicMac à Tire-Larigot: Ca, c'est la très bonne surprise du mois de novembre. J'avais envie de voir ce film pour la pléïade de bons acteurs qui jouent dedans, mais j'avais un peu peur de l'histoire en regardant les diverses bandes annonces. Mais le films s'avère bien construit, avec un humour assez fin et bien dosé. J'ai passé un très bon moment en le regardant!<br/>
  21. Away we go: Mon coup de coeur du moment. Je me suis demandé pourquoi j'ai réellement apprécié ce film en sortant de la salle, je pense que je l'ai autant aimé parce qu'il aborde deux sujet qui sont: ma plus grosse envie et ma plus grosse apréhension du moment. A savoir construire une famille et où la construire. Je le conseille vivement à tout le monde!<br/>
  22. Sin Nombre: En rentrant dans la salle, je savais que ca n'allait pas être un film drôle. Sin Nombre raconte les histoires croisées d'un membre d'un gang mexicain en fuite pour une trahison et d'une jeune équatorienne qui cherche à arriver aux États-Unis. La réalisation est superbe et, même si il faut avoir le cœur bien accroché, on se laisse porter par le film sans chercher à savoir où il nous emmene. Et c'est très agréable comme sensation.<br/>
  23. Le concert: Depuis la première fois que j'ai vu sa bande annonce, j'ai envie d'aller le voir. Le film raconte l'histoire d'un ancien chef-d'orchestre anéanti par Brejnev qui se fait passer, lui et sa bande d'ancien musicien, pour le Bolchoi afin d'aller jouer le concert de sa vie à Paris. Tout est magnifique dans le film. Même si l'histoire cachée des personnages mériterait d'être plus approfondie pour mieux s'approprier leurs sentiments. Le concert fait partie de ces films qui se font applaudir à dès que le générique commence... Je l'ai fait... Et j'ai même faillit le faire avant même la fin. Mais je me suis dis que la salle blindée apprécierait pas vraiment, alors je me suis contenter de clapoter mes doigts dans les mains de ma princesse. Le concert, mangez-en...

24 films en 98 jours...  Soit un film tout les 4 jours... Je suis sur que je peux mieux faire... La moyenne est pas géniale là... Faut que je m'assoie sur ma flemme :)

Posté par CocoGeek à 23:52 - Commentaires [3] - Permalien [#]


20 juillet 2009

Quand ça veut pas...

Train supprimé que je vois...

Putain... moi qui avait juste envie de me poser et de ne penser a rien...

Je vais a Valence? Roooh non... C'est meme pas un TGV... Le train va etre super long et en plus ca va me couter la peau du cul... Allez, j'attend le prochain, ca me fait pas rentrer si tard que ca...

Sauf que...

J'avais pas prévu le malaise du gars qui nous oblige a rester à Bourgoin pendant 30-45 minutes...

Je commence doucement a en avoir marre...

Posté par CocoGeek à 21:18 - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 juillet 2009

Tiens... Celle la, ils l'avaient jamais faîte!

"Madame, monsieur, notre train est parti avec 9 min de retard et malgrés cela, madame, monsieur, nous souhaitons garder toute votre confiance!". //

AHAH!//

Si on ajoute a ces 9min les 30 minutes que j'ai perdu parce qu'ils m'ont supprimé mon train regulier ce matin et le fait que mon train de 18h11 hier est arrivé a 22h30 alors on obtiens 4h20 de retard pour 2h40 de trajet théorique...//

Alors leur confiance a 2 balles, ils peuvent se la foutre ou je pense!

Posté par CocoGeek à 08:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 juin 2009

Ici Coco Sharif

Rester bloqué trois heures dans le train, c'est ma grande passion

Posté par CocoGeek à 08:27 - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 juin 2009

Je me réjouis totalement du fait que la loi Stupide, rétrograde et a côté de la plaque qu'est HADOPI soit totalement rendue caduque par le conseil constitutionnel.

Mais je ne parviens toujours pas a comprendre comment une loi violant deux droits de l'homme et un droit fobdammental ai pue arriver jusque la en France...

Et je suis dégoûté de me sentir résigner a devoir accepter l'ensemble des décisions ridicules qui seront prises par un gouvernement qui n'arrive pas a accepter ce qu'est devenu l'informatique moderne tant qu'il sera incapable de se poser les bonnes questions... Ce qui risque malheuresement de durer longtemps...

Et je ne parle que de l'informatique, qui a bon dos pour les majors du disque et du film en ce qui concerne le vol (des artistes comme des clients d'ailleurs)

Posté par CocoGeek à 21:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]


25 mai 2009

Ma nouvelle passion

Je suis vraiment en train de mettre a fond dans ce qui va prendre une petite place à coté du cinema dans mon coeur... J'ai nommé: La modélisation 3D

J'adore ca. Ma bible, c'est "La 3D libre avec Blender". Je suis déà émerveilé par les simples choses que j'arrive a faire et il me reste tant a découvrir :)
Du coup, j'ai des projets dans la tête. Tout pleins de projets... Et c'est exactement ce qu'il me faut..; Des envies de projets pour ne pas me décourager et continuer a progresser jusqu'à ce que je puisse me faire des petits court-métrages intéressants... et oui, des projets ca fait des rêves...

Et donc, actuellement, je suis sur la modélisation d'un petit personnage qui était à l'origine dans un jeu. J'ai mis du temps a faire une modélisation correcte et la plus propre possible (de ce coté, je pourrais mieux faire, mais ca sera pour les modélisation suivantes...)

Je vous présente donc...

DON'T PANIC (c'est son nom... C'est pas ma faute à moi... Et puis vous pouvez cliquer sur les images aussi)


Texturedface

Voici quelques détails:
- Les jambes et leurs racords "Poupée de Chiffon"
TexturedThigh
- La fermeture éclair (dont le matériau va surement s'améliorer dans la semaine parce que la, il me vas pas...)
TexturedZipper
- La texture de laine vue de très pres:
NorTextured

Et enfin, une petite "overview":
TexturedOverview

(soupir...)
Comme disent les jeunes: Je kiffe...

Posté par CocoGeek à 22:03 - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 avril 2009

Bi! Zap! Pop! Murp! Oooooh!

Je me rappelle que l'une des craintes, certes justifiée, de ma soeur lorsque j'étais très jeune étais que je mette du temps à muer que je j'oscille entre les graves et les aigus en hurlant à travers la maison...

Heureusement pour elle, j'ai mué très rapidement et sans douleurs... Pour finalement obtenir une grosse voix grave. Que personnellement, je n'entends grave que lorsque j'écoute des messages laissés sur le répondeur parental.

Comme j'ai mué assez tôt (j'avais dans les alentours de 12-13 ans si je me souviens bien) j'ai souvent vu des têtes surprises dès que j'alignais quelques mots pour la premiere fois devant eux.

Ma prof de musique de quatrième était tombée amoureuse de ma voix et essayais de me faire faire quelques vocalises au milieu de la classe dissipée... Je dis essayais parce que mon interet plus que très limité pour la musique à l'époque m'interdisait toute note juste.
L'ordre "Do Re Mi Fa Sol La Si Do" souffrais le martyr lorsque j'essayais de cacher ma gène à mon meilleur copain, qui s'emmerdait debout avec moi à coté du piano de la prof.

Ensuite, il y a eu ce Bac blanc de français et un miraculeux 15 qui est sorti dont ne sais ou lors de mon oral. Bon, je connaissais bien Victor Hugo (je ne connaissais d'ailleurs que ca du programme), mais quand même. Les commentaires du prof ont longtemps fait dire à mon père que le prof avait surement donné quelques points bonus a timbre de ma voix. Ce qu'à confrmé mon lamentable 7 à l'oral de l'épreuve quelques mois plus tard (et d'ailleurs, je crois que la prof s'est octroyé un bon 4 sur ces 7 points après tout ce qu'elle m'as raconté...)

Mais c'est ma voix et je vie très bien avec elle depuis dix ans. Même si ces foutues basses sont les premières que les profs d'IUT entendaient en plein milieu d'un Ampli rempli d'étudiant chuchottants...

Il y a peu, en plein milieu de mon marathon d'heures supplémentaire, la fatigue a pris le dessus (a un moment particulierement intense en charge de travail) et là ou mes collègues se sont mis a couler du nez, mon corps a décidé de laisser le nez tranquile pour faire partir les cordes vocales en vrilles. J'ai passer une semaine avec la voix casser. En 24, la quasi totalité de mes y sont allé de leur petit commentaire accompagné d'un sourire. Ce que je comprend très facilement puisque j'aurais fait exactement la même chose!

Et puis aujourd'hui... Jour de freeze code... Cela veux dire que pour 16H30 cette aprem, nous devions avoir stabiliser nos codes afin de faire une version stabilisée a envoyer la semaine prochaine pour une démo. Cela fait quelques semaine que je navigue entre le "La, j'ai pas grand chose à faire" et le "ah, y a un truc a plugger! Youpi! Miam!". Du coup, j'étais plutôt en mode "je m'occupe des détails de mon code et je vais matter le boulot des autres parce que c'est quand meme vachement intéressant!"

Et puis voila Laurent qui arrive pour me dire qu'il aurait besoin un peu de moi pendant un quart d'heure. Rien de bien long. C'est sans problèmes que j'ai accepté puisque de toute facon, j'avais rien a faire :p
Me voila dans le studio d'enregistrement de sons ou Laurent me dis qu'il aimerai m'enregistrer en train de faire quelques son court pour le Minijeu vocalise. Effectivement, S... a besoin d'une grosse voix grave et je correspond apparament bien!

J'étais assez content et, j'ai un peu honte de le dire, mais j'étais assez fier :p

En discutant avec mon lead un peu plus tard, il m'a avouer que deux jours après mon arrivé, l'ensemble de la boite (qui est quand meme sur 4 étages) me connaissait grace à ma voix et mon petit nom temporaire d'identification: Barry White

Posté par CocoGeek à 20:38 - Commentaires [3] - Permalien [#]

24 mars 2009

Un sentiment étrange...

J'ai commencé à m'intéresser vraiment à la politique à 16 ans(après avoir passer environ deux ans à vaguement suivre l'actualité)... C'était en 2002... Je vais pas vous faire un dessin sur ce qui s'est douloureusement passé à l'époque, c'est pas le sujet. Mon apprentissage de la politique s'est fait à coup de Guignols de l'Infos et de "Dis papa, c'est vrai ce qu'ils ont dis à la télé?"

Depuis 8 ans, il y a quand même une constante... La plupart des choses qui se passe en politique nationale et internationale provoque en moi une indescriptible envie de gerber...

Que ca soit sur la façon dont se passe les votes, les candidats qui nous sont proposé, les choix que les français font, et surtout Sarkozy, y a toujours un malaise quand j'apprend ce qu'il se passe. J'ai l'impression qu'on est gouverné par des cons arriérré qui ne prenne pas franchement le temps de regarder le monde dans lequel on vis mais que ca n'empeche pas de légiferer a tour de bras. Les différentes loi concernant l'informatique et le piratage, les loi sur les bandes, les universités, la recherche, l'économie, tout ca tout ca... beurk...

Et le pire, c'est que pendant huit ans, ca a été pareil partout... L'Italie, les USA, l'Angleterre, les USA, la Russie, les USA, l'Israel, les USA, la Chine, les USA, et j'en passe et des meilleures... J'ai même envie de rajouter le Vatican tiens...
Dans le cas des USA, le sentiment etait encore plus présent parce qu'il était accompagner de l'omniprésent : "Putain, et ce sont eux qui "gouverne le monde" bordel!"

Oui mais... Depuis que je lis des choses sur Obama, que je lis la façon dont il parle, dont il mène son bateau... J'ai enfin le sentiment de voir quelqu'un d'intelligent et de pas trop langue de bois qui pourrais, pourquoi pas, vraiment changer les choses dans la politique mondiale dans le bon sens... Je peux bien sur me planter, mais sérieusement, j'y crois...

Oui, au milieu de tout ce merdier politique français et mondial, Obama me... rassure... Comme si il m'avait enfin prouvé qu'on pouvais être adulte, intelligent, réfléchit, pas trop pourri et politicien quand même...

Posté par CocoGeek à 23:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Un métaphore

vu sur MacBidouille

"Si nous devions réellement donner une opinion sur la manière dont il[note: Steve Ballmer, PDG d'une petite entreprise familliale, comme le disais si bien l'un de mes profs] conduit Microsoft, nous le rapprocherions du pilote du Titanic. Il conduit un truc énorme, très joli, très imposant et tant qu'il ne faut pas changer de direction tout va bien."

Le lien réagit à l'annonce de Ballmer indiquant qu'un Mac est un PC payé $500 plus cher...

Posté par CocoGeek à 23:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 mars 2009

Quatre heures pour faire lyon-grenoble en train... C'est une bonne moyenne...

Posté par CocoGeek à 23:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]